MONROI PCM - FOR EVERY CHESS PLAYER - AD

Share Your Thoughts

What is your favorite chess opening?
 

Calendar

November 2014
M T W T F S S
week 43 1 2
week 44 3 4 5 6 7 8 9
week 45 10 11 12 13 14 15 16
week 46 17 18 19 20 21 22 23
week 47 24 25 26 27 28 29 30
Advertisement
CYCC 2008 - deuxième journée PDF Print E-mail
Written by MonRoi Support on Tue, Jul 15 2008 (14:43)

Dans les coulisses des Championnats jeunesse du Canada il y a beaucoup de discussions sur la fonction du CJC et la relation aux échecs jeunesse du Québec. On pourrait résumer ceci en 3 questions :

Qui sont les joueurs des Championnats jeunesse du Canada? Qu’est-ce qui fait qu’un joueur joue à ce niveau? Comment bâtir une équipe régionale - provinciale forte?

En premier lieu, les joueurs qui participent cette année sont en majorité des joueurs qui reviennent. Le tournoi fait le joueur et le tournoi national fait souvent le joueur de calibre national. En 2002, représentaient le Canada au WYCC en Grèce : Harris Kauffman, Lloyd Mai, Shiyam Thavandiran, Kevin Me, Justin McDonald et Gabrielle Nadeau. Ils sont encore tous présents au CJC 2008 et leur expérience de tournois forts les avantage considérablement. Par ailleurs, à chaque année on rencontre des vétérans comme Marc-André Kieu, Nikita Kraiouchkine, Jerry et Sonja Xiong, Arthur Calugar, normalement Myriam Roy et bien d’autres. Les joueurs se reconnaissent et les parents aussi. Il y a un réel avantage d’avoir vécu ce tournoi pour s’y préparer.

Faut-il attendre d’être un joueur accompli pour se lancer à ce niveau? NON!!! Il faut aimer les échecs, vouloir y mettre du temps et avoir un certain talent. Capablanca avait raison quand il affirmait qu’une défaite est plus utile au développement que bien des victoires et c’est le conseil que bien des GMI ont suivi dans leur développement. Ainsi, Mark Bluvshtein avait un taux de succès d’environ 65% avant d’obtenir sa dernière norme : il jouait toujours au-delà de sa force. Le GMI Walter Arencibia raconte qu’une de ses meilleures formations est le tournoi dans lequel il a fait 0 en 11.

Donc comment améliorer les échecs dans une région ou une province? Il faut amener les enfants à des tournois forts. Ainsi, l’Association des échecs du Nord-est Ontario, affiliée à la FQÉ, utilise cette formule de développement et à travers l’année les joueurs se conditionnent, se préparent en fonction des tournois les plus forts. La moyenne des joueurs de la région augmente continuellement en comparaison à la moyenne nationale dans leur groupe d’âge. Cette année environ 25 joueurs de l’AENEO ont voyagé 1300 kilomètres pour participer aux CJC 2008 à Québec. Ils apprennent à jouer des parties longues, connaître les ouvertures, étudier leurs adversaires. En réalité, on voit l’application des paroles de Kasparov : Le plus grand jeu d’esprit jamais inventé; plus on le connaît plus on l’aime!

Denis Nadeau
Comité organisateur
 
Advertisement
Banner
Chess Quotes


And for the chess-player the success which crowns his work, the great dispeller of sorrows, is named "combination."

-Emanuel Lasker (1868-1941)



Copyright © 2014 MonRoi Inc. All rights reserved. | Terms of Use | Privacy Policy | Contact Us |